Archive | Critiques RSS feed for this section

Qui croyez vous qu’est Alexander Grayson ? Je suis sûr qu’il se présentera lui- même de façon spectaculaire.

3 Fév

dracula-série-2013

Coucou les amis, alors on commence cette année 2014 avec une nouveauté de 2013 ah ah !

Dracula a connu bien des mises en scènes, interprétations, films et séries, alors quand j’ai vu qu’il y en avait une nouvelle, étant toujours à fond vampire (Anne Rice) et à fond nouveauté j’ai sauté sur l’occasion ! Donc l’histoire tout le monde la connait à peu près, ici Dracula arrive à Londres avec la fervente intention de devenir un gentil scientifique et permettre à tout le monde d’avoir l’électricité sans fil. Mais quel filou celui-ci. En fait c’est un peu plus sanglant vous inquiétez pas. Il est surtout là pour se venger d’une institution secrète.

Donc on a du sang, de la bagarre ajoutés à des magouilles d’hommes d’affaires mais aussi l’AMOUUUUR avec Mina bien sûr jouée par Jessica De Gouw (Arrow, Underbelly) et un triangle amoureux avec Jonathan Harker joué par Olivier Jackson- Cohen (Les pilliers de la Terre, L’ombre du mal, Sex List) oui là je ne vous apprend rien pour ceux qui connaissent l’histoire hein ! Et BEAUCOUP de sexe, encore une fois rien de nouveau. Dracula est joué par Jonathan Rhys Meyers qui reprend un peu le même rôle qu’il avait avec The Tudor, à croire qu’il aime jouer ça le coquin. Je vous marque d’ailleurs une critique qui m’a fait beaucoup rire d’ Entertainment Weekly :

« La sublime direction artistique rend ce show vraiment amusant, et Jonathan Rhys Meyer joue son rôle avec une telle avidité pour le sang et une telle envie de se lécher les babines que même un dentiste ne pourrait que l’aimer. » Ils ont mis 4/5 à cette série d’ailleurs

Au début on pense que ça va être l’histoire de base, mais il y a de sacré changement qui m’ont fait assez rire, j’veux pas vous gâcher la surprise alors je ne vous le dirait pas ah ah, mais c’est vite révélé donc vous n’aurez pas trop à attendre si vous voulez y jeter un coup d’œil. Pour vous donner envie je peux vous parler des beaux décors (Londres à l’époque Victorienne c’est la classe) de beaux acteurs, bien maquillés (je sais pas pourquoi mais le rose à lèvre de Mina me perturbe et m’intrigue). Visuellement c’est beau oui, il y a aussi de l’action dont des combat sur les toits ça, ça botte. Des complots financiers, politiques qu’on aime retrouver dans les Tudors, mais aussi Game Of Throne. Et surtout, la guerre Angleterre VS Amérique qui est assez drôle, il va en baver le pauvre (faux) américain dans ce Londres qui se croit au dessus de tout.

Finalement j’ai bien envie de regarder la suite n’ayant vu que les deux premiers épisodes (ouais je sais j’ai dû faire une pause avec les séries à cause d’un tout petit truc bien chiant qui se nomme les partiels) Et donc je lui mettrais un 13/20 parce que ça commence plutôt bien =)

Publicités

Critique The Following : « les gens morts ça va, mais on tue un chien et j’deviens fou ! »

20 Fév

20315318.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Images via Allociné

En attendant de pouvoir mater The Walking Dead je vais vous parler d’une des nouvelles séries de Janvier : THE FOLLOWING.

C’est l’histoire d’un sérial killer nommé Joe Carroll (James Purefoy : Resident Evil  Retribution, Episodes) qui bien qu’enfermé arrive à se fabriquer une bande de coupains à l’extérieur, qu’il entraîne à devenir des meurtriers, MOUAHAHA. Mais ça plaît pas à Ryan Hardy (Kevin Bacon, Bangkok Revenge, X-Men Le commencement), ancien membre du FBI qui avait réussi à coincer Carroll (et a même écrit un livre sur lui) qui va se remettre en scène pour attraper tout ce petit monde.

Alors pourquoi est ce que j’ai voulu regarder cette série, ben c’est pas trop compliqué, trois mots : Edgar Allan Poe. Oui je suis fan, et quand j’ai entendu que, justement, le sérial killer lui vouait un culte et basait tous ses meurtres sur ses œuvres, ni une ni deux je suis allée voir. La curiosité, et oui. Et bin franchement j’aime bien comment ils ont goupillé la chose. Même si bien entendu je ne suis pas tout le temps d’accord avec leur analyse des poèmes ou même de l’auteur lui-même. Mais ce qui est vraiment bien joué c’est qu’avec les deux acteurs principaux on a la dualité même qui existait à l’intérieur d’Edgar Poe. On a son côté détruit, alcoolique mais aussi celui qui recherche le beau et la poésie (même si c’est dans le fait de tuer des personnes).

Quand aux acteurs en général, ils ne sont pas inconnus au bataillon ma foi, et tous très charismatiques. Des coups de cœurs pour Valorie Curry (Les experts Manhattan, Veronica Mars) qui a un rôle profond et qu’on creuse déjà pas mal avec ces trois épisodes, (j’ai juste un peu peur qu’on en ait déjà fait tout le tour) et pour Shawn Ashmore (The Day, Fringe) juste parce que c’est mon chouchou !
Mais justement, tout  ces acteurs sont là parce que le truc qui est vraiment bien dans la série c’est que la « secte » qui se forme autour de Joe Carroll est constituée de différentes personnes, qui n’ont pas vraiment de liens entres eux (sauf qu’ils kiffent tous un sérial killer, si si c’est possible) et sont « infiltrés » n’importe où et ce depuis très longtemps. En gros on ne sait pas à qui on peut faire confiance, et moi j’aime ça dans les thrillers.

A chaque épisode on va suivre un peut mieux un autre complice de Joe et en apprendre un peu plus sur cette organisation, mais aussi sur notre Bad flic.En bref des méchants différents à chaque fois (pour l’instant, après j’pense pas qu’il va en avoir des centaines quand même, Joe le killer, des fans assez fou/groupies pour aller tuer des gens..) qui nous en apprennent plus sur le Grand Méchant Loup. Et moi j’aime bien quand ça avance comme ça, même si je sais que cela ne plaît pas à tout le monde, et d’après moi l’intrigue est bien tenue.

Bien sur il y a des scènes choquantes, ça reste un Thriller dramatique de la FOX hein. Et la musique colle bien au scénario, et à l’ambiance de la série (Marylin Manson, clin d’œil à Manson justement ?).

Toujours est il que si vous aimez les sérial killers, Edgar Allan Poe, les complots, et les séries qui font devenir parano alors allez voir celle là ! Le quatrième épisode vient de sortir, et pour ma part je lui donne un 16/20. Elle a vraiment sut me conquérir, et ne vous fiez pas au bandes annonces qui sont à chier (et vas y que c’est toujours plus long) tellement que je les ai pas vu en entier… Et merci à G. pour m’avoir motivé à la regarder 😀

Sophie

Critique The Almighty Johnsons: j’devais faire quoi, dire à des gamins qu’leur mère est un putain d’arbre ?!

14 Déc

thealmightyjohnsons

Personnellement quand on me dit Nouvelle Zélande je pense d’abord au rugby et puis au Seigneur des Anneaux, et puis encore une fois au rugby et pour finir … au Seigneur des Anneaux. Oui, je suis une geek du Sud-Ouest.  mais j’dois avouer que je ne pense pas directement au panthéon des dieux Nordiques … en fait je trouve l’association des deux sacrément étrange si vous voulez mon avis. Enfin, je trouvais l’association des deux étrange ; jusqu’à ce qu’un jour d’ennuie télévisuel intense j’suis allée fouiller dans les recoins méconnus de Sens Critique pour trouver quelque chose à regarder et que j’ai découvert The Almighty Johnsons :

Donc, comme vous avez pu le deviner, The Almighty Johnsons (crée par James Griffin et Rachel Lang) est une série néo-zélandaise (ouais, moi non plus je ne savais pas que ce genre de choses existaient réellement, j’ai toujours cru que c’était une légende urbaine) qui raconte la vie de quatre frères (Emmet Skilton, Tim Balme, Dean O’Gorman et Jared Turner) et de leur oncle un peu perché (Ben Barrington) qui se trouvent tous êtres des réincarnations de Dieu Vikings, le petit dernier de la fratrie (qui ne devait vraiment pas être le garçon le plus malin de la cours de récréation) étant la réincarnation d’Odin, le roi des dieux. Mais ce serait trop simple s’il n’y avait que ça, le problème c’est que leurs pouvoirs sont un peu foireux depuis qu’ils ne sont plus des dieux à part entière et que le seul moyen pour le redevenir c’est de parvenir à réunir Odin et son épouse Frigg … sauf que Frigg personne ne sait qui sait, et puis, apparemment tout le monde n’est pas d’accord avec un retour à l’ancien système et Loki se sent obligé d’faire le relou aussi.

Présenté comme ça, on s’attend juste à une série fantastique en carton comme il en sort pas mal ces derniers temps (The Secret Circle / The Nine Lives Of Chloe King pour ne citer qu’elles) mais c’est sans compté sur l’atout principal de la série : elle est néo-zélandaise ! … et donc forcément comme ils n’ont pas autant de sous que leurs copains américains à balancer dans les décors et dans les fringues des acteurs, les producteurs et les scénaristes sont bien obligés de se sortir les doigts et d’imaginer des épisodes drôles et des intrigues crédibles !

Alors oui, c’est sûr des fois on a vraiment l’impression qu’ils tournent la série en mode discount, mais au moins le spectateur reçoit ce qu’il attend d’une série : un bon divertissement qui nous prend pas pour des crétinous, le tout joués par des acteurs plutôt à l’aise dans leurs rôles. Et j’dois reconnaître que c’était pas gagné d’avance d’arriver à ce résultat-là, non parce que réussir à créer une histoire crédible et des personnages auxquels on peut s’identifier quand on raconte l’histoire d’une bande de bras-cassés divins, dotés de superpouvoirs plus ou moins inutiles, sans que ça vire au grand n’importe quoi toutes les deux secondes * c’est quand même pas facile.

C’est donc pour ça que je mets un bon petit 16/20 à cette série car même si ça se voit qu’elle ne bénéficie pas d’un budget énorme elle parvient quand même à être une des séries les plus originales que j’ai vu dernièrement et ça sans passer par la facilité et qui réussit à se maintenir en Nouvelle-Zélande sur une des chaînes principales (TV3 : « Home Of Kiwi Comedy » pour l’info ) et à être renouvelée pour une troisième saison (même si ça a été remit en cause pendant un temps)

… nous en France, alors que le pays est 14 fois plus peuplé, tout ce qu’on arrive à maintenir c’est Joséphine Ange-Gardien et des séries dont les épisodes font moins de 4 minutes alors j’pense qu’on devrait tous prendre un instant et avoir honte.

 Marjolaine.

*c’est quand même sacrément la fête du slip des fois quand même.

Critique 666 Park Avenue : Gavin je trouve l’immeuble terrifiant quelques fois

12 Déc

b05d3_666_park_avenue_1

Image via le site de ABC

L’histoire : Jane et Henri jeune couple venant de la campagne déménage dans la gigantesque et méchante ville appelée New York, et bien sûr ils se rendent dans un bel et grand immeuble : le Drake, se portant candidats au poste de gérants. Engagés ils finissent par s’y installer mais Jane qui doit s’occuper alors de remettre en état ce bel édifice se rend compte que des choses étranges se passent. En effet, tous les résidents semblent avoir conclu un pacte avec le Diable affin d’avoir tout ce qu’ils désirent, et ce sans être vraiment au courant de ce qu’ils font. Mouahahah !

Pour les personnages, le petit couple principale et tout beau, tout mignon, on peut facilement s’y attacher. Bon bien sûr Jane (Rachael Taylor, Charlie’s angels, Darkest House) n’est rien d’autre que la blonde curieuse, qui va toujours là ou il ne faut pas, le soir, quand il fait nuit noire, mais en même temps si elle n’était pas là, et qu’elle restait dans son bel appartement on pourrait pas voir tout les trucs glauques qui peuvent se passer entre les murs du DRAKE. Pour Henri (Dave Annable, Sex List et Brother & Sisters)  c’est  le mec gentil qui veux percer en politique, et qui a besoin d’aide pour l’y pousser. Autres personnages, oui il y en à beaucoup, en même temps un grand immeuble comme ça… Le couple propriétaire du Drake, Gavin et Olivia, vous pourrais reconnaître Jonh Locke (de Lost, enfin Terry O’quinn oui) qui je trouve joue très bien le rôle d’homme d’affaire plutôt effrayant, avec plein de secret. Quand à Olivia ce n’est autre que Vanessa Williams (Renee Perry dans Desperate Housewives et Wilhelmina Slater dans Ugly Betty) qui je trouve n’a pas un rôle très puissant dans les premiers épisodes mais qui va s’améliorer avec le temps. Après il y a tellement de personnages que je ne peux pas tous les présenter ici, mais vous allez voir, il y a de tout. Mention spécial pour Tony (Erik Palladino, Urgence) , le portier/concierge ou je ne sais quoi, qui me fait rire à chaque fois : très direct, très chiant aussi, qui rend la vie dure à Jane , mais en même temps c’est bien que quelqu’un clash la blonde méga curieuse ! Pour finir sur les personnages il y à l’histoire d’un résident à chaque épisode, ça nous permet d’avoir une nouvelle petite histoire à chaque fois, en plus de l’intrigue principale, ce qui je trouve est bien sympa.

Sinon autre chose importante, les décors. Alors cela ce passe dans un grand immeuble (si si je te jure) mais pas que (oui, ouf). Toujours est-il qu’ils n’ont pas lésiné sur les belles choses, en plus des beaux acteurs (Jane qui se réveille déjà maquillé bien sur) nous avons plein de belles choses pour faire briller nos yeux. Des soirées de gala en veux tu en voilà, et puis New York qui est tout de même une ville qui a de la gueule. Pour la musique c’est réussi, du classique pour le premier épisode et de la musique qui fait peur quand il y a besoin.

En parlant de se faire peur, voui cela peut faire peur … pour les petites natures comme moi. Après le premier épisode, comme tout premier épisode qui se respecte, envoie du pâté au niveau du sang et du « froid dans le dos » mais bon ça se calme un peu après, des fois déçus par ce qui doit nous faire super peur (pour moi la messagère me fait plus peur que le grand méchant). Et pour les effets spéciaux, je les trouve plutôt bien fait (ils ont juste du mal avec les mecs qui se font renverser par les voitures) mais sinon de belles images de synthèse oui, parce que l’immeuble il fait le ménage tout seul est ça c’est cool.

En bref une bonne petite série de la rentrée, qui passe bien, une intrigue pleine de mystère que l’on à envie de découvrir, des beaux personnages à suivre, la multitude de ceux-ci aidant à s’attacher à l’un ou à l’autre. Et puis mah qu’est ce qu’il est beau cet immeuble !

Pour la note globale, je lui mettrait 14/20 parce que c’est une bonne petite série auquel je me suis attaché, j’aime le fait que nous avons une nouvelle personne à qui s’intéresser à chaque épisodes, certains pensent que ça nous fait perdre la trame de fond de la série, mais pour moi ça apporte plus du neuf, et il faut dire ce qu’il est, la trame de la série n’est pas trop compliqué à suivre, même si dans les nouveaux épisodes qui viennent de sortir l’histoire commence à devenir très mystérieuse et à avoir une vrai profondeur. Puis c’est beau, et ça fait toujours plaisir à regarder comme ça.

————-

watermark (22)

 Mais j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle : la première, qui est une mauvaise nouvelle, c’est que la série est annulée, nous n’aurons droit qu’a 13 épisodes hélas. Cela est du au nombre insuffisant de téléspectateurs bien sur, et peut être aussi au passage de Sandy qui aurait détruit les décors de plusieurs séries. Oui on va sûrement le ressentir avec des saisons plus courtes que d’habitude. Mais la bonne nouvelle c’est que nous aurons un épisode de fin, oui oui, une vrai fin pour cette série d’une saison. Ce que je trouve super, parce que moi je la suis la série, et que j’ai pas envie de ne plus la regarder avant le dernier épisode, et surtout, qu’on va avoir des réponses à toutes nos questions, et qu’on va avoir le mot de la fin quoi.

Et ça c’est cool, cool, cool !

Pour ceux qui suivaient aussi Last Resort (histoire d’un complot contre l’équipage d’un  sous-marin nucléaire, qui était quand même pas mal dans son genre) une série de septembre elle aussi annulée, il y aura aussi un épisode de fin. Et oui, ils ont été prévenus suffisamment à l’avance pour que les scénaristes finissent comme il faut la série, et ça fait plaisir qu’ils fassent attention aux gens qui aiment mater des séries quand même !

Sophie

Critique Les Revenants : Pourquoi tu m’as frappé avec une pelle ?!

2 Déc

REVENANTS_NOUNOURS_SS_DATE_320x240-500x365

(Ça fait très Shaun of the Dead d’ailleurs ce titre…) Bref, c’est pour vous parler de la dernière série canal plus : Les Revenants de Fabrice Gobert,avec comme acteurs : Anne Cosigny (Ce que le jours doit à la nuit, Les Beaux Mecs…), Frédéric Pierrot (Populaire, La guerre est déclarée…), Clothilde Hesme(Angèle et Tony, Les Mystères de Lisbonne…) Et biens d’autres. Cela raconte l’histoire d’une petite ville de montagne, sans histoire, sauf qu’un beau jour plusieurs personnes décédés depuis plus ou moins longtemps, reviennent reprendre le cours de leur vie qui à pourtant bien avancé sans eux.

C’est une série avec une ambiance très pesante. En même temps quand on à une histoire pareil, difficile de faire très joyeux. La musique est bonne, elle rend très bien avec le thème. Quand aux décors c’est comment dire, assez français, mais ça convient bien au scénario, avec des touches américaines tout de même avec les bars, et la belle maison de famille modèle. Pour ce qui est du jeu d’acteur, je le trouve très bien.C’est bien amené aussi il faut dire, et l’ont peut vraiment voir les différentes réactions des gens face aux revenant, à la résurrection, ou à la zombification mais en plus light, au choix.

La multitude de personnage et de situations est assez déroutante au début, même si on nous les amène au fur et à mesure, et qu’ils sont très différents. Apparemment l’idée est de faire chaque épisode en étant centré sur, bin la mort de chacun, ce qui est plutôt bien, mais qui nous apporte pas mal de questions. Car oui, cette série c’est avant tout une grande question : Mais Pourquoi, pourquoi les morts reviennent ? et puis c’est un peu le même style que les 4400, je veux dire, ils n’ont rien en communs, ils ne sont même pas tous morts en même temps. Et pourquoi maintenant ? En fait ça fait beaucoup de questions, à lesquelles on peut rajouter : c’est quoi le problème avec leur méga barrage d’eau là, et puis c’est quoi ces coupures d’électricités ? Ils sont si perdu dans leur montagne que bin même Alex d’ERDF il en à marre d’aller jusqu’à la bas ? (Hum publicité mensongère) mais je m’égare.

Pour la note, je lui mettrais un 12/20, c’est une série que je vais continuer à regarder lundi, surtout pour toutes les questions soulevées dans les deux premiers épisodes, et parce que les séries canal elles sont bien quand même (Borgia <3)

Sophie